Assurance obsèques et assurance décès : quelle différence ? Les détails avec Yves Alphé

Yves Alphé

Faites confiance à l’entreprise Caritas Obsèques pour le choix de votre assurance en cas de décès

Suite à un décès, les démarches et l’organisation des obsèques peuvent s’avérer un vrai casse-tête pour l’entourage, entre les choix à réaliser rapidement et le respect du souhait du défunt, qui n’est pas toujours clairement exprimé. De plus, les frais peuvent s’avérer élevés.

Dès lors, comment aider nos proches à faire face à ce fardeau? Comment leur apporter une stabilité financière, pour les funérailles et pour après?

Heureusement, des solutions existent via les assurances décès et les assurances obsèques. Yves Alphé vous aide à faire le point sur ces deux options.

Ces deux assurances n’ont pas le même objectif

En effet, précise Yves Alphé, fondateur de la société Caritas Obsèques, le but recherché lors de la souscription n’est pas le même. Une assurance obsèques permet de prendre en charge les frais inhérents aux funérailles et éventuellement tout ou une partie de l’organisation de celles-ci.

L’assurance décès permet de verser un capital ou une rente à un ou plusieurs bénéficiaires désignés et leur assurer ainsi une sécurité financière. Elle n’a pas forcément pour objectif de régler les obsèques.

Voici les caractéristiques principales de l’assurance obsèques

Elle est souscrite auprès d’une société de pompes funèbres pour prendre en charge et organiser les funérailles partiellement ou en totalité.

Plusieurs services sont possibles, selon la formule choisie. Le contrat d’assurance capital est la plus simple : elle permet le versement lors du décès d’une somme définie à l’avance à un bénéficiaire donné, chargé d’organiser les obsèques. Cette somme lui permet de régler l’organisation et l’ensemble des composantes des funérailles : cercueil, faire-parts, fleurs, cérémonie, etc.

Une convention obsèques permet d’assurer en plus une partie ou l’ensemble des funérailles. Elle permet de libérer les proches du choix et de la gestion des différentes étapes de celles-ci, et de respecter les décisions du défunt pour cette étape importante. Dans ce cas, les pompes funèbres sont chargées d’organiser tout ou une partie des préparatifs et des obsèques.

La cotisation pour cette assurance peut-être réglée en une fois, en plusieurs fois sur un laps de temps et une fréquence définis, ou sur une durée indéterminée (cotisation viagère).

 Les assurances décès ne servent pas forcément à organiser les obsèques

Les assurances décès permettent d’assurer une ressource financière à un ou plusieurs bénéficiaires après le décès. Cette somme n’est pas forcément réservée pour l’organisation des obsèques : son utilisation est soumise à la discrétion de son bénéficiaire. Elle peut être versée en une fois ou selon plusieurs échéance sous forme de rente.

Deux formules existent pour cette assurance. Si vous faites le choix d’une souscription temporaire, vous définissez un terme et versez des cotisations jusqu’à celui-ci. En cas de décès durant ce terme, l’assurance reverse le montant défini. Sinon, les mensualités sont perdues. Dans le cadre d’une souscription viagère, vous versez vos mensualités jusqu’au décès, sans limite de temps. Cette solution est plus onéreuse à mettre en place mais aussi plus sure.

Les cotisations sont d’autant plus élevées que votre âge à la souscription est important : pour un meilleur capital reversé, pensez à souscrire tôt auprès de votre société de pompes funèbres, conseille Yves Alphé.