Funérailles écologiques : enterrement naturel

enterrement-ecologique-yves-alphé

L’enterrement vert, aussi appelé enterrement naturel, est une inhumation respectueuse de l’environnement qui vise à avoir le moins d’impact possible sur la terre et les nappes phréatiques, explique Yves Alphé.

Qu’est-ce qui rend un enterrement vert « vert » ?

Pour qu’un enterrement soit « vert » c’est-à-dire considéré comme écologique, le corps du défunt doit avoir le moins d’impact possible sur la terre. Les principaux points à prendre en considération dans un enterrement vert sont :

La conservation des ressources naturelles

La préservation de l’environnement

La protection de la santé des travailleurs de l’industrie

 

Raisons d’avoir un enterrement vert

De plus en plus d’individus sont préoccupés par l’impact que les humains ont sur la terre. Choisir un cimetière vert (utiliser des produits d’inhumation écologique et être enterré dans un cimetière « vert » ou un cimetière naturel) est une façon de réduire votre impact et de réduire votre « empreinte carbone  » une fois décédé, explique Yves Alphé.

Beaucoup de gens considèrent l’enterrement vert comme la façon traditionnelle d’être enterré, et un retour à la façon dont les gens étaient enterrés avant l’industrialisation et la commercialisation des funérailles.

Pour les personnes qui observent les traditions religieuses, en particulier les traditions funéraires juives ou musulmanes, l’enterrement vert peut être un moyen facile de satisfaire aux exigences de la loi religieuse.

Comment l’enterrement écologique préserve les ressources naturelles

Les cercueils écologiques sont fabriqués à partir de matériaux produits de manière durable via des sources renouvelables. Les cercueils conventionnels, par contre, sont souvent faits de matériaux comme le bois ou l’acier qui ne sont hélas pas produits de façon durable.

Les cercueils verts sont facilement biodégradables, n’ajoutent pas de toxines à la terre en se décomposant et sont souvent produits d’une manière neutre en carbone. Les cercueils produits dans le commerce, par contre, peuvent prendre un temps extraordinairement long pour se décomposer dans le sol, surtout si le cercueil contient des pièces métalliques, comme des poignées et des charnières.

La plupart des cercueils produits commercialement ont des traitements chimiques, comme la peinture ou le placage, qui s’infiltrent dans le sol au fur et à mesure que le cercueil se désagrège. De plus, la fabrication et le transport des cercueils conventionnels et des conteneurs d’enfouissement extérieurs exigent une énorme quantité d’énergie et entraînent d’importantes émissions de carbone, précise Yves Alphé.

Les cimetières naturels exigent que des cercueils verts ou un linceul soient utilisés lorsque le corps est enterré et interdisent l’utilisation de contenants d’enfouissement extérieurs. Cela aide à maintenir l’habitat naturel de l’environnement, y compris le maintien d’eaux souterraines propres, la préservation du paysage naturel et la création d’un environnement propice à l’épanouissement des plantes et des animaux indigènes.

Les cimetières conventionnels utilisent souvent des herbicides pour entretenir l’herbe, qui peut être absorbée dans le sol ; des contenants d’enfouissement extérieurs, qui empêchent la décomposition du corps et prennent un temps extrêmement long à se décomposer ; et permettent l’enfouissement des corps embaumés, ce qui entraîne l’entrée du formaldéhyde et d’autres produits chimiques d’embaumement dans le sol.

Comment l’enfouissement écologique protège la santé des travailleurs de l’industrie

L’enterrement écologique interdit l’embaumement conventionnel, à la fois pour protéger l’environnement une fois le corps enterré et pour protéger la santé des travailleurs des salons funéraires. Le liquide d’embaumement conventionnel contient du formaldéhyde, un cancérogène dont les risques pour la santé des personnes qui sont régulièrement exposées ont été prouvés. Il existe maintenant des alternatives sans formaldéhyde au fluide d’embaumement conventionnel, mais la plupart des produits sont composées d’huiles essentielles, et ne nuiront pas à la santé de l’embaumeur.

 

De nombreux cercueils écologiques sont fabriqués par des entreprises certifiées équitables, ce qui garantit que les personnes qui fabriquent les cercueils sont employées dans des environnements sûrs et reçoivent un salaire équitable pour leur travail. Et parce que les ces cercueils n’ont pas de peintures ou de finitions à base de produits chimiques, il n’y a pas de sous-produits toxiques rejetés dans l’environnement où les cercueils sont produits.

Comment procéder à un enterrement écologique

Il y a plusieurs façons de s’engager dans des pratiques « vertes » ou respectueuses de l’environnement lors de la planification de funérailles écologiques. Les caractéristiques d’une sépulture qui peut être « verte » comprennent :

 

Le travail avec une société de pompes funèbres certifiée verte ou écologique.

L’inhumation du corps dans un cercueil écologique ou un linceul.

L‘inhumation du corps dans un cimetière vert ou naturel.

L’absence de  contenant d’inhumation extérieur (voûte funéraire ou revêtement de tombe)

Le marquage de la tombe avec une pierre tombale verte.

Comment trouver des ressources funéraires  » vertes « 

Si vous travaillez avec une entreprise de pompes funèbres écologiques, celle-ci aura probablement accès à bon nombre des ressources écologiques dont vous aurez besoin pour avoir un enterrement écologique. Si vous travaillez avec une société de pompes funèbres plus conventionnelle, vous devrez peut-être identifier par vous-même les ressources vertes dont vous aurez besoin, ajoute Yves Alphé.